Bright -- Votre note ?


Bright

David Ayer
dimanche 27 juin 2021
par Didier GIRAUD
popularité : 6%

Il y a 2000 ans, les armées de neuf races sont venues à bout du Seigneur des Ténèbres et ses alliés orques... grâce à un orque qui s’est rebellé et est parvenu à utiliser une baguette magique, ce qui aurait dû le réduire en cendres. Mais sans le savoir, il était un Bright...

2000 ans plus tard à Los Angeles, le policier Daryl Ward doit faire équipe avec Jakoby, le premier orque à avoir intégré la police, qui depuis est considéré comme un traître par sa propre race. Une précédente mission a mal tourné, Ward s’étant fait tirer dessus par un autre orque, alors que Jakoby était distrait et Ward n’a qu’une envie : se débarrasser de son équipier. Et il n’est pas le seul, le département de police étant bien décidé à monter un dossier contre lui, quitte à fabriquer de fausses preuves pour l’accuser. Mais lors d’une patrouille, Ward et Jakoby découvrent une étrange scène de crime et font la connaissance d’une jeune elfe, Tikka, en possession d’une baguette magique. L’objet, aussi puissant et dangereux que rare, va rapidement être convoité par différentes factions, qui se lancent à la poursuite de Ward et Jakoby, qui vont peu à peu comprendre qu’ils vont devoir faire face à un redoutable complot visant à faire revenir le Seigneur des Ténèbres...

Mélanger un univers faisant clairement référence à celui du Seigneur des Anneaux de Tolkien, à celui bien connu du Los Angeles d’aujourd’hui, en prenant comme héros deux policiers, il fallait oser !

C’est le pari qu’a fait Netflix en 2017 avec ce film au budget de 90 millions de dollars, et qui est aujourd’hui un des plus regardés de cette plate-forme, contre toute attente si on se réfère à la critique, qui l’avait descendu en flammes à sa sortie.

JPEG - 59.9 ko

L’autre pari, c’était de faire appel à Will Smith, en perte de vitesse après plusieurs échecs commerciaux (notamment After Earth et Suicide Squad (également réalisé par David Ayer).

Netflix a fait le choix de faire confiance à Max Landis (le fils de John, déjà auteur de l’excellent Chronicle et du surprenant Docteur Frankenstein qui avait réuni James McAvoy et Daniel Radcliffe) pour son scénario pour le moins original, et à David Ayer, dont le récent Suicide Squad n’avait pourtant pas été un succès. Et autour de Will Smith, la production a réuni un casting de qualité, avec notamment Joel Edgerton (The Thing, Midnight Special) et Noomi Rapace (Sherlock Holmes : Jeu d’Ombres, Prometheus et bien entendu Seven Sisters, très belle réussite signée Netflix).

JPEG - 28.8 ko

Et le résultat, n’en déplaise à la critique, s’avère distrayant, séduisant et même intéressant par ce qu’il raconte, en filigrane, de la société d’aujourd’hui, avec ses mécanismes d’exclusion, mais aussi avec une leçon dont on devrait toujours se souvenir : l’habit ne fait pas le moine et il ne faut pas se fier aux apparences... Entre les laids et effrayants orques, et les séduisants et élégants elfes, les plus dangereux et les plus nuisibles ne sont pas toujours ceux qu’on croit !

Le duo formé par Will Smith et Joel Edgerton (dans le rôle de Jakoby) n’est pas sans rappeler celui formé par James Caan et Mandy Patinkin en 1988 dans Los Angeles : Futur Immédiat, où ce dernier interprétait le rôle du premier officier de police extra-terrestre... et il fonctionne plutôt bien, sans tomber dans les clichés et les travers habituels du "buddy movie", ces films réunissant deux protagonistes généralement aux antipodes l’un de l’autre, un filon particulièrement exploité dans les films policiers d’action. Heureusement, Bright ne cède pas à la tentation de l’humour facile et reste, jusqu’à la fin, un film sérieux, qui louche d’ailleurs parfois vers l’horreur. Les relations entre les deux personnages de Ward et Jakoby s’avèrent plutôt complexes, chacun devant faire face jusqu’à la fin à des cas de conscience.

JPEG - 60.3 ko

La société décrite par le film est elle aussi assez crédible et réaliste, sous réserve bien entendu d’accepter l’idée de départ ! Dominée par la caste dirigeante des elfes, avec des orques parqués dans des ghettos (on apprend pendant le film qu’ils étaient pour la plupart des alliés du Seigneur des Ténèbres vaincu 2000 ans auparavant), sans parler des fées et des centaures (qu’on aperçoit également dans le film) elle semble avoir trouvé un certain équilibre, mais qui reste fragile. Mais on ne peut s’empêcher de penser, en voyant les orques et leur tenue vestimentaire, à certains quartiers populaires noirs des Etats Unis...

JPEG - 79.9 ko

Les scènes d’action, assez nombreuses, sont elles aussi réussies, plus proches du film d’action traditionnel que des extravagances des films de super-héros (même si certains des protagonistes de Bright ont eux aussi des pouvoirs), jouant là aussi la carte d’un certain réalisme.

Au final, même si on peut être quelque peu dérouté par le début du film, du fait de son étrangeté, on se retrouve peu à peu immergé dans une intrigue pas véritablement originale, mais située dans un univers suffisamment décalé pour qu’elle garde une certaine fraîcheur et un certain intérêt. Rien que pour cela, parce qu’il nous propose quelque chose de jamais vu sur un écran, Bright mérite d’être vu. Et son univers roche et complexe mériterait bien une suite... ou d’être décliné sous forme de série. C’est apparemment la première option qui était prévue, mais à ce jour, on attend toujours...

Cliquer ici pour commander le Blu-ray ou le DVD sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Documents joints

MPEG4 - 19.6 Mo
MPEG4 - 19.6 Mo

Agenda

<<

2021

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite