Macabre -- Votre note ?
5 votes


Macabre

Stephen Laws
jeudi 26 novembre 2009
par Didier Giraud
popularité : 3%

Un chauffeur de taxi sans le sou, un SDF défiguré qui a perdu la mémoire, une jeune indienne qui a quitté sa famille pour échapper à un mariage arrangé, un jeune garçon qui a quitté sa famille pour échapper à un père violent et à une belle-mère alcoolique, une jeune femme victime d’une secte et son petit bébé ... voilà les héros de Macabre !

Lorsque Tony le chauffeur de taxi rencontre Lauren, qui d’une main le menace d’une arme tout en tenant un bébé de l’autre, il ne se doute pas qu’il s’agit du début d’une longue descente aux enfers... au sens propre comme au sens figuré !

Car Lauren est poursuivie par les Sabbarites, une secte qui la retenait contre son gré, droguée, depuis plusieurs mois ... le temps pour elle d’accoucher de l’enfant de Pearce Ramsden, le chef de la secte qui l’avait violée au cours d’une cérémonie rituelle. Depuis, Ramsden est mort.

Mais il ne s’agit pas d’une secte comme les autres. Ses membres, sous couvert de venir en aide aux sans-abri, en profite pour les offrir en sacrifice aux puissances du mal qu’ils vénèrent ... et ils y gagnent de bien étranges pouvoirs. Comme celui d’invoquer une créature aussi effrayante qu’agressive pour éliminer Tony...

Et Ramsden, le plus puissant de tous, négocie avec les enfers son retour sur Terre. Il veut utiliser son fils pour se réincarner mais pour cela, il doit déclencher sur terre un véritable chaos. Il s’y prépare, avec l’aide d’un jeune délinquant qu’il a transformé en redoutable chef de gang et auquel il fournit le Nektre, une drogue aux effets aussi étrange qu’effrayants. Lorsque les morts vivants envahiront la ville, lorsque des émeutes éclateront, menées par les esclaves du Nektre, alors Ramsden pourra revenir...

Cela peut sembler complexe, comme résumé... mais le roman fait près de 450 pages et tout ceci est amené progressivement, avec pas mal d’habileté d’ailleurs, par Stephen Laws. Les 200 premières pages sont d’ailleurs d’une efficacité redoutable, difficiles à lâcher quand on est plongé dedans ! De même que les 100 dernières. Entre les deux, le récit s’essouffle un peu et tombe un peu dans une certaine facilité. De l’action, des meurtres qui n’apportent pas grand chose à l’intrigue...

Que peut-on lui reprocher d’autre ? Peut être le personnage de Moineau, ce bébé aux étonnantes facultés (logique, puisque c’est le fils de Ramsden), qui tient avec sa mère des dialogues télépathiques d’adulte ! Et une fin étonnamment optimiste, alors qu’une fin plus ambigüe n’aurait pas été de mauvais goût, compte tenu de l’ambiance générale du roman !

Mais ces quelques détails mis à part, Macabre présente de nombreux atouts, notamment la richesse des idées qui y sont développées. Stephen Laws imagine en effet dans ce roman un véritable univers , avec des créatures étonnantes et des règles mystérieuses qui semblent édictées par un certain Peseur, qui veille à l’aide de sa balance à ce que l’équilibre entre le Bien et le Mal ne soit pas rompu...

Du coup, on n’a qu’une envie à la fin du roman : que Stephen Laws écrive une suite pour approfondir et développer ces idées et, pourquoi pas, retrouver ces personnages plutôt attachants.

Commender le roman sur Amazon et soutenir les Mondes Etranges !

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2018

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite