Extrait de Hodock -- Votre note ?
2 votes


Extrait de Hodock

DAF
mardi 21 septembre 2010
par Didier Giraud
popularité : 9%

Résumé officiel du roman (quatrième de couverture) : L’été de ses 16 ans, Alycia Thomson, une adolescente menant une vie des plus ordinaires, par pour l’Idaho rencontrer ses tantes. C’est avec elles qu’elle vivra désormais.
Rapidement, l’étrangeté de sa famille et des habitants des lieux l’interpellent : que lui cachent ses tantes derrière ces propos ambigus et ces regards équivoques ? Pourquoi son cousin lui est-il si hostile ? Que se cache-t-il derrière la porte verrouillée du grenier ? Que lui cachent ses camarades de classe sur elle mais qu’elle-même ignore ?
Elle découvre alors qu’elle est dotée de capacités extraordinaires. Elle réalise aussi qu’elle est à l’origine d’événements des plus mystérieux. Un monde dépassant ses rêves et ses cauchemars s’ouvre à elle : la planète Mysteria.

Retrouvez l’article concernant Hodock sur les Mondes Etranges.

Début de l’extrait, publié avec l’accord de l’auteur. Toute reproduction interdite. Copyright Edilivre Editions APARIS, 2010.

Cliquez sur les numéros ou sur la flèche pour découvrir les pages suivantes.

Hodock - DAF Pages 9 à 30

Prologue Ce soir-là, la petite ville de Liffuen recevait encore un maussade présent du ciel : des cordes de pluie s’abattant sans fin sur ses somptueux manoirs, sur sa tranquille rivière encadrée de montagnes argentées, et sur sa forêt aussi agréable de jour qu’effrayante la nuit. Cette pluie, venue d’un ciel sombre régulièrement strié de puissants éclairs faisant régner des lueurs fantomatiques sur la ville l’espace d’une seconde, n’était que l’un des aspects visibles d’un phénomène ayant eu lieu quelques semaines plus tôt. Un évènement terrible s’était alors produit sans que personne, à l’exception d’une famille, n’en soit au courant. Pourtant, cet évènement menaçait tout le monde de terribles choses… mais en cette nuit, cela allait changer, cette famille se l’était juré.

Une petite lucarne donnant directement sur la cave de cette famille permettait depuis quelques jours d’y distinguer des lueurs inhabituelles, une activité plus soutenue qu’à l’accoutumée.

Cette famille était la famille Thaemes, et deux semaines plus tôt, Mrs Thaemes avait vécu le plus beau moment de sa vie. Simultanément, elle avait subi la pire épreuve imaginable pour elle et pour les siens. À présent, elle allait tout rétablir comme ç’aurait dû être depuis le départ.

Cela n’allait pas être facile, elle s’apprêtait à briser une loi fondamentale, transcendante. D’ailleurs, elle ignorait quelles seraient les conséquences de cette terrible transgression, même si elle s’attendait fort à ce que celles-ci lui soient fatales. Elle y avait travaillé ces deux semaines durant, son mari et sa sœur la soutenant de tout leur cœur. Il était temps pour elle de faire ce qu’il fallait.

Une lumière blanche inonda la cave un bref instant, accompagnée d’un bruit tonitruant. Progressivement, la pièce retrouva les lueurs jaunâtres des bougies qui l’éclairaient, révélant trois personnes vêtues de noir et affichant des visages graves. L’une d’elle, une femme dont les yeux avaient l’éclat de l’ambre, tenait au creux de ses bras un nourrisson. Sa minuscule poitrine se soulevait doucement au rythme de sa respiration tandis qu’il semblait ensommeillé. – Swan, lun, quo, murmura-t-elle, déposant sur ses paupières closes un liquide bleuté puisé d’une cuve.

Forces pures de l’Orar,
Je vous invoque en cette heure,
Pour réparer une erreur,
Avant qu’il ne soit trop tard,
Masquez par l’essence du bien
Le mal que j’ai fait naître
Puisqu’il ne peut disparaître
Faites qu’il soit incertain




Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite