Extrait de La Nuit Derrière La Porte -- Votre note ?


Extrait de La Nuit Derrière La Porte

Frédéric Darriet
samedi 17 décembre 2011
par giraud
popularité : 7%

Retrouvez l’article concernant La Nuit Derrière La Porte sur les Mondes Etranges.

Début de l’extrait, publié avec l’accord de l’auteur. Toute reproduction interdite. Copyright Edilivre Editions, 2011.

Cliquez sur les numéros ou sur la flèche pour découvrir les pages suivantes.

La Nuit Derrière La Porte - Frédéric DARRIET Pages 5 à 21 - Chapitre 1 et 2 du roman « La nuit derrière la Porte »

Cliquer ici pour commander le roman sur Amazon

L’intérieur s’organisait en spirale, à la façon d’une coquille d’escargot. Or si la coquille avait parfaitement résisté au crash, l’escargot, lui, avait disparu. Pas la moindre trace de matière organique, de fragment d’ADN, rien qui puisse aider les biologistes à imaginer la sorte de monstruosité qui pilotait ces vaisseaux. Des farfelus avaient imaginé des organismes à la fois mous et visqueux qui pouvaient sans encombre se glisser dans le moule ellipsoïdal. D’autres y avaient vu des vers gigantesques, des espèces de nématomorphes extraterrestres … les hypothèses avaient fait couler beaucoup d’encre. De toute façon les journaux n’étaient plus lus que par une poignée de survivants terrés chez eux comme des rats dans une décharge. Bénédicte se souvenait du jour où le crash du vaisseau s’était produit. Elle habitait encore avec ses parents à la Nouvelle Nantes, le long d’un fleuve qui charriait chaque jour, des tonnes de cadavres. Les maladies disséminées par les Invisibles décimaient les populations démunies. Les survivants jetaient leurs morts dans le fleuve ! La mort frappait partout, rien ne l’arrêtait, elle s’immisçait là où personne ne l’attendait. Bénédicte avait eu la chance d’attraper un virus qui la détruisait lentement. Son père et sa mère n’avaient pas eu cette veine. Un virus impitoyable, une sorte de fièvre Ebola qui les firent se vider de leur sang comme une éponge imbibée. Ses parents lui manquaient terriblement. Bénédicte ne s’était jamais lassée d’entendre sa mère lui raconter ses histoires emplies de fées et de lutins, de méchants dragons terrassés par des chevaliers courageux. De son père, elle entendait encore la voix rassurante, pleine de chaleur. Des souvenirs qui n’existaient plus que dans sa tête. D’ailleurs le monde n’était plus



Agenda

<<

2020

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite