Extraits du roman Calvaires -- Votre note ?


Extraits du roman Calvaires

Eric Chesneau
samedi 13 mars 2010
par Didier Giraud
popularité : 6%

Le premier vous donnera une idée de l’ambiance et des thèmes fantastiques évoqués. Le second aussi ... mais avec un humour très présent dans une grande partie du roman, ce qui constitue selon Eric Chesneau sa "marque de fabrique" et ce qui confère à Calvaires une originalité certaine. Mais jugez-en par vous même en lisant ces deux extraits. Et si vous voulez découvrir ce qui se passe avant, entre les deux, et après ... achetez le roman !

trébucha. Distingua, à l’aune de la lumière tremblante, une forme momifiée qu’il préféra ne pas détailler. Il le savait : il ne serait pas seul dans l’aventure. Les âmes sans doute damnées de centaines de téméraires veillaient en silence sur ses moindres actes.
Hugues jeta son havresac à terre, émerveillé par les richesses qui s’étalaient, s’empilaient dans la grotte. Il n’était pas venu pour cela ; les autres l’avaient prévenu. Il n’avait que quelques minutes. S’il perdait trop de temps, il serait condamné à errer jusqu’à la fin des temps dans l’asile obscur du lieu. Avec les autres.
Mais la tentation fut trop forte.
Il entendit, loin, très loin, le premier des douze coups de minuit et se précipita, emplissant son havresac de pierres et d’or. Au cinquième coup de tocsin, il se rappela les raisons de sa présence. Alors, il se mit à fouiller les lieux. Sa silhouette giguait sur les parois de la grotte. Une fine poussière maculait le sol. “Poussière tu es, poussière tu retourneras...”

Là haut, dans un autre monde peuplé d’êtres humains, on célébrait le Christ. Mais tout Fils de Dieu qu’il fût, ce lieu lui était interdit. C’est ce qu’ils lui avaient affirmé, là haut, tandis qu’ils emmenaient Margaux. Margaux... Hugues se maudit.

Il devait trouver ce qu’ils lui avaient demandé.
Au neuvième coup, il sentit son cœur dévorer sa poitrine. Elle était là. Dans une niche percée à flanc de salle. Il se souvint de leurs propos : “Après l’avoir vue une première fois, prend-la mais ne la regarde plus : tu n’y survivrais pas...”
Hugues tendit la main et attrapa la... la chose. Elle était sèche comme un rameau de bois mort. Hugues ferma les yeux, essayant de bannir de son esprit la sensation qu’il éprouvait.



Agenda

<<

2020

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite