Star Trek Strange New World -- Votre note ?


Star Trek Strange New World

Akiva Goldsman, Alex Kurtzman & Jenny Lumet
mardi 16 mai 2023
par Didier GIRAUD
popularité : 9%

Après avoir quitté Starfleet, Chroistopher Pike est rappelé par l’amiral Robert April suite à la disparition de son ancien officier en second surnommé "Numéro Un", à l’occasion d’un premier contact. Avec l’aide de l’officier scientifique vulcain Spock, Pike parvient à récupérer Numéro Un, mais en violant la fameuse directive première. Le succès de cette mission convainc Pike de rempiler et de reprendre son rôle de capitaine de l’Enterprise pour une nouvelle mission de cinq ans. A son bord, l’infirmière Christine Chapel, le cadet Nyota Uhura, l’officier de sécurité La’an Noonien-Singh, et bien entendu Numéro Un et Spock...

Faisons tout d’abord un point sur le personnage de Christopher Pike.

Dans les années 60, un certain Gene Roddenberry réalisa le pilote d’une série qui devait s’appeler Star Trek. Le personnage principal n’était alors pas James T. Kirk mais Christopher Pike (interprété à l’époque par un certain...). Les producteurs jugèrent le projet trop intellectuel (des visionnaires...). Mais Roddenberry refusa de lâcher l’affaire. Il décida de simplifier la structure de l’équipage, d’ajouter un peu d’action et fit appel à William Shatner dans le rôle du Capitaine Kirk, présenta un second pilote (un procédé rarissime à Hollywood) et le projet fut validé ! Toutefois, le premier pilote ne tomba pas aux oubliettes. Roddenberry utilisa une bonne partie des images dans le seul épisode double de la série d’origine, dans lequel un scénario plutôt astucieux permet de revenir sur le passé de l’Enterprise, les débuts de Spock... et le sort funeste du malheureux Capitaine Pike.

JPEG - 46.5 ko

Puis, en 2019, Christopher Pike fait son apparition lors de la saison 2 de Star Trek Discovery (qui se déroule alors à une époque antérieure aux aventures de Kirk et de son équipage). Evidemment, tout fan de Star Trek qui se respecte sait ce qui l’attend : de graves blessures le condamnant à vivre le reste de sa vie totalement immobile dans un fauteuil roulant. Et Pike lui-même va l’apprendre en utilisant un cristal temporel dans le douzième épisode de cette saison 2...

JPEG - 38.8 ko

C’est sur cette base que démarre la série, lorsque Pike est tiré de sa retraite (censée lui éviter de connaître le destin qu’il a entrevu) par Starfleet pour reprendre du service.

C’est donc parti pour une de ces fameuses missions de cinq ans, dont l’objectif est d’explorer de nouveaux mondes étranges, d’où le titre de la série, directement inspiré du générique de la série d’origine !

JPEG - 59.6 ko

Et c’est bien d’un retour aux origines qu’il s’agit. D’ailleurs, la série est truffée de références au Star Trek de James Kirk, à commencer par la présence de son frère Sam. Cela dit, il ne pouvait en être autrement d’une série se situant quelques années seulement avant la série d’origine. On retrouve également le principe (ancien, et finalement rarement utilisé de nos jours avec nos séries ultra-scénarisées) d’un épisode : une histoire, sans fil conducteur particulier.

JPEG - 38.1 ko

L’autre point comme avec la série des années 60, c’est l’alchimie qui semble se dégager entre les membres d’équipage, qui se retrouvent à former quasiment une famille après seulement quelques épisodes. Un petit exploit, tant ils sont différents les uns des autres, entre une infirmière (apparemment) superficielle, un Spock très fidèle à celui incarné à l’époque par Leonard Nimoy, un officier de la sécurité à l’arbre généalogique inquiétant et traumatisée par sa rencontre dramatique avec les redoutables Gorns dans son enfance, un Numéro Un d’origine extra-terrestre et génétiquement augmentée, un médecin qui dissimule sa fille mourante dans un vieux téléporteur pour stopper sa maladie, une Uhura qui doute et se demande si elle ne va pas quitter Starfleet, un andorien télépathe comme ingénieur en chef... et un capitaine d’un décontraction encore jamais vue dans Starfleet !

JPEG - 50.7 ko

Pour le casting, c’est d’ailleurs un sans faute. Anson Mount se sent visiblement plus à l’aide en capitaine Pike qu’en Black Bolt dans les Inhumains ! Ethan Peck est impeccable dans le rôle toujours très difficile de Spock (la comparaison avec l’original étant inévitable). Rebecca Romijn (ex sex-symbol du début des années 2000, vue notamment dans le rôle de Mystique dans les premiers X-Men) fait un beau retour au premier plan. Et les autres acteurs sont moins connus, ils n’en sont pas moins excellents dans leurs rôles respectifs.

JPEG - 43.8 ko

Au niveau des scénarios, c’est du classique, avec des missions scientifiques, diplomatiques, un premier contact, un sauvetage, un ravitaillement... et des rencontres avec des vaisseaux et/ou des personnages bien connus, de même que certaines civilisations extra-terrestre. On croise ainsi le chemin de l’USS Farragut, commandé par un certain James T. Kirk, des Gorn, redoutables créatures reptiliennes déjà vues dans le célèbre épisode Arena de la série d’origine, d’une certaine T’Pring (elle aussi déjà vue dans les années 60), d’une station "Deep Space" et même d’un Sybok de triste mémoire (puisqu’il était l’antagoniste de ce qui restera sans doute comme le pire des films Star Trek*)... Et comme dans la série d’origine, l’humour est très présent, avec notamment deux épisodes (sur 10 seulement) tournés vers la comédie... à la différence que pour une fois, l’humour fait mouche et fonctionne (ce qui n’était pas nécessairement le cas des anciennes séries, sauf peut-être pour les plus geeks d’entre nous) !

JPEG - 35.6 ko

Strange New Worlds marque donc un retour aux sources rafraîchissant, un retour aux "fondamentaux" de la série créée par Gene Roddenberry. Alors que Discovery, la série dont elle est dérivée, nous emmène très loin dans l’avenir, Strange New Worlds nous ramène dans le passé, pour le plus grand plaisir des fans de la première heure et, espérons-le, pour les autres aussi !

Cliquer ici pour commander les Blu-ray ou les DVD sur Amazon

[Infos sur l’achat en ligne->990


* Star Trek V, réalisé par William Shatner



Documents joints

MPEG4 - 17.2 Mo
MPEG4 - 17.2 Mo

Agenda

<<

2024

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite