Shang-chi Et La Légende des Dix Anneaux -- Votre note ?


Shang-chi Et La Légende des Dix Anneaux

Destin Daniel Cretton
mercredi 8 septembre 2021
par Didier GIRAUD
popularité : 4%

Le jeune Shaun mène une vie très tranquille, travaillant comme voiturier avec son amie Katy dans un grand hôtel, jusqu’au jour où ils sont attaqués par des agresseurs venus chercher le pendentif de Shaun, qui se révèle être un maître des arts martiaux. Il avoue alors la vérité à son amie : son vrai nom est Shang-Chi et il va devoir partir pour Macao pour retrouver sa soeur qui, elle aussi, porte un pendentif identique et se trouve donc en danger. Et surtout, il va devoir s’opposer à celui qui a envoyé ses agresseurs : celui qui a fait de lui un guerrier en l’entraînant depuis ses sept ans, son propre père, qui est le leader du groupe terroriste des dix anneaux...

Les souhaits des fans d’Iron Man qui avaient été frustrés par le fake Mandarin d’Iron Man 3 (qui fait d’ailleurs quelques apparitions, plutôt sur le mode humoristique) sont désormais exaucés : le voilà enfin, le vrai Mandarin ! Certes, ses anneaux sont portés aux poignets et non aux doigts, mais le résultat est à peu près le même.

Mais ce n’est pas le Mandarin qui est le héros de ce film Marvel qui lance à cette occasion un nouveau personnage, c’est son fils ! Premier asiatique à faire son apparition dans le Marvel Cinematic Universe, Shang-Chi était apparu dans les comics des années 70, à l’époque où les arts martiaux étaient très en vogue, avec notamment les films de Bruce Lee et la série Kung Fu, avant de disparaître pour ne faire que de brèves réapparitions. Mais ils n’étaient que deux dans l’univers Marvel , avec Iron Fist, à maîtriser les arts martiaux et ce dernier, outre sa série considérée comme ratée par beaucoup, n’est pas d’origine asiatique mais américaine... ce qui ne permettait pas d’attaquer le marché asiatique !

JPEG - 49.3 ko

Ceci étant dit, il est clair que Shang-Chi Et La Légende Des Dix Anneaux est bien plus un film d’arts martiaux qu’un film de super-héros. C’est bien simple : s’il n’y avait pas quelques références au MCU dans le film (avec notamment l’apparition de Wong, l’assistant du Docteur Strange), Shang-Chi pourrait très bien être un film de kung fu comme le cinéma de Hong Kong sait en produire ! Avec son casting quasi-exclusivement asiatique (comme celui de Black Panther était quasi-exclusivement composé d’afro-américains), des éléments fantastiques issus de la mythologie asiatique et ses références à des oeuvres majeures du cinéma asiatique (notamment Tigres et Dragons), le film s’écarte assez nettement de ce qu’a pu faire Marvel en matière de super-héros ces 20 dernières années, ce qui lui donne un côté agréablement rafraîchissant !

JPEG - 32.9 ko

Si tout a été fait pour restituer une ambiance asiatique, comme tout avait été fait pour imprimer une ambiance africaine à Black Panther (décors, costumes, musique), c’est avant tout dans les combats que Shang-Chi se distingue. Chorégraphiés de manière particulièrement esthétique, à des années-lumière du style nettement plus bourrin d’un Captain America ou d’une Black Widow, pour ne citer que les adeptes du combat à mains nues. Pour cela, Marvel a fait appel à bon nombres de spécialistes du genre ayant travaillé auparavant sur les films de Jackie Chan, et d’autres franchises du cinéma de Hong Kong, ainsi que sur Matrix.

JPEG - 54.8 ko

Pour ce qui est du casting, on retrouve l’inévitable Michelle Yeoh (vue récemment dans la série Star Trek Discovery), ainsi que Ben Kingsley et Benedict Wong qui retrouvent respectivement leurs rôles d’acteur raté et de faux Mandarin pour le premier, et d’assistant du Docteur Strange pour le second. Mais la surprise vient surtout des acteurs asiatiques. Même s’il a fait quelques apparitions dans des séries ces dernières années, Simu Liu fait ses débuts sur grand écran dans le rôle-titre de Shang-Chi. Un sacré pari pour les producteurs (alors que le regretté Chadwick Boseman avait eu l’occasion de faire ses preuves dans Captain America : Le Soldat de l’Hiver, avant de devenir la tête d’affiche de Black Panther). Et on découvre avec Tony Leung Chiu-Wai une véritable star du cinéma asiatique, quasiment inconnu à Hollywood, qui crève l’écran dans le rôle du père de Shang-Chi, le fameux Mandarin. Et mise à part Awkwafina dans le rôle de l’amie du héros, une rappeuse, animatrice de télévision et actrice (vue dans une quinzaine de films dont Jumanji : Next Level), tous les autres (même l’acteur occidental qui incarne Razor Fist) sont d’illustres inconnu(e)s à Hollywood !

JPEG - 59.8 ko

Même si le film comporte quelques lenteurs dont on aurait pu faire l’économie (il dure au total 2 heures et 12 minutes), Shang-Chi est à la fois un succès et une bonne surprise, avec un super-héros qu’on n’attendait pas (il s’agit d’un personnage très mineur dans les comics) et qui va clairement s’intégrer à la nouvelle saga incluant Kang le Conquérant (comme annoncé dans la série Loki), avec un rôle important accordé à la magie, comme l’a montré la série WandaVision, ainsi que l’apparition de Wong dans le film. La scène post-générique, qui nous montre des hologrammes de Bruce Banner et de Captain Marvel, semble indiquer que les anneaux émettent un signal en direction de l’espace... ce qui est cohérent avec les comics car les anneaux y étaient effectivement d’origine extra-terrestre. Et en lui donnant ces anneaux, les scénaristes permettent au héros d’acquérir des pouvoirs qu’il jamais eu dans les comics, ce qui pourra peut-être lui permettre de rivaliser avec les autres super-héros de la saga à venir. Bien vu !

Cliquer ici pour commander le Blu-ray ou le DVD sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Documents joints

MPEG4 - 9.9 Mo
MPEG4 - 9.9 Mo

Agenda

<<

2021

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite